Newborns

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Cette collection d’accessoires a été imaginée à partir d’un objet unique et familier présent dans mon environnement quotidien, comme un point d’ancrage qui tend à s’estomper au fil de ses multiples déclinaisons.

Souvenir d’un récent voyage au Cameroun, l’objet en question est un masque en bois acheté à Limbé, sur l’un de ces marchés où se trouvent tous types d’objets décoratifs destinés principalement aux touristes. Présentés comme des objets authentiques et artisanaux, leur fonction marchande a peu à peu remplacé la fonction rituelle des objets d’art traditionnels qu’ils imitent. Accroché au mur ou posé sur une étagère, ce masque est devenu un banal objet de décoration murale, à relayer aux rangs de bibelots. Ce projet s’interroge ainsi sur la notion de reproduction en série et sur la possibilité de restituer une « aura » à cet objet, en lui réattribuant une fonctionnalité. Quelle valeur peut alors être accordée à ces artefacts, au-delà de leur simple valeur esthétique et de leur fonction décorative ? La reproduction en série anéantit-elle tout intérêt esthétique ?

C’est d’abord sous la forme d’une étude expérimentale de volumes, d’assemblages et de constructions articulées à partir de cuir, qu’a débuté cette collection. L’objet initial réinventé est ainsi affranchi de l’univers auquel il se rattache. Chaque accessoire est pensé comme une réinterprétation singulière de cet objet figuratif sous différentes formes qui tendent vers l’abstraction. Réincarné dans cette panoplie de sacs et de souliers, le masque intègre à présent le vestiaire quotidien de celle qui l’érige en fétiche.

Niveau du diplôme : Master 2 Design vêtement & accessoires

Site Internet : http://@alice__gjn