Marka

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Marka 

Point de départ

Mon projet a débuté par cet extrait : « les arbres et leur environnement peuvent être des indicateurs approximatifs des points cardinaux […] Toucher les arbres peut s’avérer une bonne alternative. L’écorce du tronc est plus fine du côté nord »Il est l’élément déclencheur de mon projet de diplôme car il positionne certains paramètres comme l’échelle, celle des Hommes et notre environnement. C’est un extrait que j’ai écrit à la fin de mon mémoire Du sable à l’écran. Cette fin s’articule autour de l’orientation naturelle que nous avons mis de côté au profit d’outils numériques qui sont plus rapides. 

Pour nous guider lors de déplacements nous utilisons majoritairement les applications d’itinéraire. Notre rapport au monde s’est transformé, tout est cartographié avant même d’être parcouru. Nous sommes captivés par cet espace numérique au point de ne plus observer notre environnement. Cette attention portée sur l’écran pourrait aboutir à une rupture avec notre monde tangible. Comment renouer avec notre monde tangible, par la déambulation tout en conservant une trace et afin d’activer le processus de mémorisation ? 

Les recherches

Le projet s’est déroulé en deux temps, la phase de recherche et la réalisation. Mes première recherches ont exploré plusieurs axes distincts pour mieux comprendre mon sujet. Je me suis d’abord tournée vers des projets ayant été fortement influencés par l’observation de la nature. Je me suis intéressée au mouvement des situationnistes. Je me suis tournée aussi vers la représentation du territoire, comment retranscrire dans les détails ce que l’on voit ? Pour cela il faut vivre l’expérience et pratiquer l’espace pour pouvoir la retranscrire. En parallèle, j’ai expérimenté la marche, avec une position d’observatrice, dans le but de mémoriser mon trajet et les éléments rencontrés. J’ai réalisé plusieurs fois le même trajet (de Châtelet à l’Île St Louis à Paris), d’abord en observant puis en collectant différents médias.  

La réalisation

Dans un second temps, j’ai souhaité proposer une application alternative à nos habitudes face à l’écran afin de prendre le temps d’observer. Elle puise son nom, marka du Francique signifiant marcher. Elle est composée de plusieurs réflexions pour répondre au mieux à ma problématique : l’herbier numérique, le tracé et la boussole. L’application est un compagnon de marche, il nous accompagne pendant les balades et met à profit notre éveil sensoriel pour capter différents éléments rencontrés par le son, la photographie, les notes et les croquis. Cette collecte s’apparente à la création d’un herbier numérique. Il ne serait pas destiné seulement aux plantes mais à toute trace qui provient du monde tangible.

L’utilisateur à la possibilité de proposer sa balade, ce qui permet de transmettre son expérience à d’autres marcheurs afin d’échanger les points de vue. La collecte est d’abord faite par le premier marcheur et le second peut venir compléter par rapport à son point de vue ( prendre une photo différemment, faire un croquis, description) mais aussi ajouter un élément susceptible de pas être présent ou ne pas avoir était vu par le créateur de la balade, un système d’échange se met donc en place entre le marcheur créateur et celui qui réalise cette marche. Lors de la balade, le marcheur laisse une trace qui vient s’afficher avec la collecte, en temps réel sur l’écran. Cette démarche permet de fixer les souvenirs.

L’interface est composée de deux boussoles : une simple lorsqu’on crée la balade et une double lorsqu’on réalise celle d’un autre marcheur, elle est là à titre d’indication et permet de trouver les éléments que notre prédécesseur a pu capter tout au long de son trajet.

J’ai cherché tout au long de mon projet à renouer avec notre monde tangible, cela passe par l’implication de notre corps dans l’espace. Cette utilisation alternative permet donc d’être moins enfermé dans un espace numérique. Ce qui permet de mieux pratiquer notre environnement afin de bien l’appréhender.

Niveau du diplôme : DNSEP

Site Internet : https://charlydesign.myportfolio.com