Rêves Party

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

1_LANGAGES|JEUX [le mémoire]
Dans mon mémoire je traitais des utilisations possible de la matière mot à des fins de jeu. Mon étude portait sur les différentes manières de jouer sur espaces imprimé et numérique.

J’ai donc construit mon projet en continuité de cette recherche, en cherchant à faire coexister l’imprimé et le numérique tout en permettant un/des jeu-x cohérent-s sur/avec les mots.

2_RÊVES PARTY [le projet]

Après plusieurs recherches autour du code et de la programmation, j’ai décidé de travailler à partir d’extraits littéraires français. Beaucoup des auteur-ices que j’aime traitent de la thématique du voyage et, en période de confinement, cette thématique prenait encore plus de valeur. J’ai donc choisi 4 extraits d’auteurs et époques différentes comme base de travail.

Je parlais plus haut du code car il prend une grande place dans mon projet : déjà lors de mes recherches de mémoire j’avais croisé paged.js. Paged (de son plus petit nom) est une bibliothèque JavaScript permettant de générer un contenu paginé imprimable à partir d’un contenu web, donc en d’autre termes, de générer un objet d’édition papier à partir du web. C’est ce qu’on appelle le web2print (web to print). J’ai eu la chance de rencontrer au même moment Julien Taquet, qui m’a énormément aidée avec la prise en main de paged, jusqu’à la finalisation de mon projet.

Cette technique éditoriale est au cœur de problématiques actuelles en design. Elle m’a interpellée pour son ancrage direct avec mon sujet de mémoire qui observait les supports papier et numérique : le web2print fait coexister les deux dans le même projet et simultanément.

Mon projet a donc pris la forme d’un objet éditorial hybride : un recueil non exhaustif d’extraits de textes français autour du voyage. Le jeu autour des mots est exploité de manière formelle, la programmation et le web2print me permettent de venir créer des animations et jeux de composition qui viennent questionner la lisibilité du texte.

Dois-je lire, ou voir ?

Le texte devient image, signe, symbole, il est brouillé, altéré, déconstruit, dans le but de questionner nos modes et habitudes de lecture en fonction des supports du texte.

L’objet papier, grâce à paged.js, va aussi contenir les animation web. Le papier vient figer le flux infini entamé par l’écran, mais une dimension de hasard est implémentée dans mon projet, ce qui fait que chaque impression est différente en fonction du moment auquel le livret est imprimé.

 

Textes :

    L’invitation au voyage, Charles Baudelaire, 1857
    La recherche du temps perdu, Marcel Proust, 1927
    Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry, 1943
    Le voyageur imprudent, René Barjavel, 1944

Crédits typographiques :

    Titres — Rotor, Jan Šindler via FutureFonts
    Corps de texte — Redaction, Forest Young & Jeremy Mickel via Use&Modify
    Autres — Roboto Mono, Christian Robertson via Google Fonts

Niveau du diplôme : DNMADe Graphisme Mention Image et Médiation