Je suis, ici, maintenant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Introduction –

En 1977, l’humanité a lancé la sonde spatiale Voyager, qui depuis plus de quarante ans, voyage seule. Hors de notre système solaire, elle est dans un espace où personne n’est jamais allé. L’exploration humaine est continue, sans fin.

Je suis moi aussi en route pour un grand voyage au cours duquel je change et m’adapte à de nouveaux environnements. C’est un voyage interculturel et stellaire depuis mes origines coréennes jusqu’aux confins de l’espace, en passant par ma récente installation en France. Mon processus de travail s’inscrit dans ce contexte : je me fabrique une combinaison pour traverser l’atmosphère et les atmosphères, une combinaison des origines. Je conjugue introspections et science-fiction en questionnant l’essence de la vie et de nos modes de communication.

Il est parfois important, dans un voyage, de savoir où l’on est. Je regarde ma situation d’un point de vue cosmique. J’essaie de voir le monde au-delà de l’invisible. J’observe les étoiles, j’imagine le vide au-delà du ciel. Cela me rappelle que je ne suis qu’une petite partie du monde.

Description des projets –

N°1~4

    titre : Livre, recherche, télescope
    technique : Édition, objets, installations vidéos
    date : 2020~2021
    Ce projet est une collection de recherches. J’ai réalisé ce projet grâce à plusieurs médiums. Une édition, des installations vidéos, des objets. J’ai revisité la notion de livre à travers le télescope. Ce qu’un livre et un télescope ont en commun, c’est qu’ils voient le monde au-delà d’eux à travers un petit médium. Cela montre ma façon de lire, ma façon de regarder.

N°5~6

    titre : Missive
    technique : Installation, son, édition
    date : 2020~2021
    Envoyer une lettre est assez occupant. De l’écriture à l’envoi, À qui écris, Quoi écris, En particulier, que dire dans la première phrase de la lettre, je choisis des mots, j’affine des phrases, je pense et je pense. Même après l’écriture, l’hésitation continue. J’ai décidé d’enregistrer cette situation par le son dactylographié et qu’a été traduit en points sur papier.

N°7~8

    titre : Entrer dans le vide
    technique : Installation vidéos
    date : 2020~2021
    J’ai travaillé sur le territoire, le quartier « bellcroix ». Autour de la colline, il y a une ville. Une grande avenue et des travaux qui y sont en cours. Par contre, si j’entre dans le bois, le bruit de la civilisation et la lumière éclatante s’affaiblit. Ironiquement, à cause de ses caractéristiques géographiques, plus on monte sur la colline, plus on regarde vers le bas la ville et je me rends compte qu’elle m’entoure. J’ai remarqué ce contraste. La nuit, ce contraste devient plus clair. Je vois des nuages d’étoiles entre les silhouettes noires des arbres, ces lumières viennent de la civilisation, ils me parlaient de quelque chose, peut-être est-ce un signal. J’ai réfléchi à ce que le signal me donnait. Je cherche encore la signification de cela.

N°9~11

    titre : Cratèrrien
    technique : Édition, topographie
    date : 2020~2021
    Je me suis inspiré d’un espace en ruine qui a été abandonné au Plan d’eau. En tant que métaphore de la naissance et de l’extinction de la vie, j’ai défini la zone comme un cratère à partir duquel j’ai écrit une fiction. Cet espace est le lieu sur lequel la civilisation existait avant la naissance de l’humanité. Chaque vestige contient une spatialité temporelle et raconte une histoire. Ils sont les témoins d’un cycle migratoire perpétuel de civilisations se succédant. Les vestiges sont les traces d’une civilisation perdue, mais elles reflètent également notre époque contemporaine.»

N°12~13

    titre : Swing-by
    technique : Édition, affiches
    date : 2020~2021
    J’ai étudié la structure de deux langues (française et coréenne) puis, j’ai créé un système mélangeant les structures des lettres par la prononciation. Il est possible de lire le texte à la fois en français et à la fois en coréen.

N°14~15

    titre : FranCoréen
    technique : Design numérique
    date : 2020~2021
    Swing-by est l’une des méthodes de navigation des sondes spatiales. Lorsqu’un vaisseau spatial traverse l’orbite d’une grande planète comme Jupiter, il est tiré par la gravité de la planète et prend de la vitesse comme s’il était « rebondi ». J’ai remarqué la similitude entre cette navigation et travail d’écriture. Les mots doivent être connectés pour rendre complet une phrase. Un mot devient le moteur d’un autre mot et ce mot devient la force motrice d’un autre mot. Enfin les mots sont connectés pour dessiner une trajectoire.

Niveau du diplôme : DNA option communication

Site Internet : https://daeseokan.cargo.site/