Dans la peau des arbres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Dans la peau des arbres est un projet mené durant l’année passée, en collaboration étroite avec Xavier Dartayre, ami et photographe. Nous nous sommes attelé à collecter des messages singuliers ou anodins nichés sur l’écorces des arbres pour en produire des pièces manifestes.

Le fruit de ce travail révéla une série de pièces textiles d’Écorcés, des écorces reconstituées par les fils qui forme un tricot jacquard.

Laissés par les inconnu.es de l’espace public, ces traces de passage, gravés dans l’épiderme ligneux des arbres, tel des tatouages ; témoignent d’un besoin humain de laisser des traces derrière nous. Xavier capture ces images présentes dans cette nature « altérée » se manifestant par des lignes poétiques , une preuve d’amour ou des messages codés… [etc] puis dans un second temps, que je retraduis dans le langage de la programmation sur machine à tricoter industrielle.

Des pixels à la maille, du fil qui se déverse dans les aiguilles de la machine à tricoter, l’image se matérialise peu à peu. Le travail de recherche de combinaison de fils et la technique du tricot jacquard me permet d’obtenir un travail mimétique de recherche de texture et de relief. Reinterpréter le toucher et l’organicité des croissances irrégulières, la profondeur des écorces épaisses gravées et abimées par le temps ouvre nos imaginaires : d’inspiration organique et retraduites par l’outil hypertechnologique des machines, la question du statut de ces pièces se pose, sont-elles des enveloppes protectrices complètement factices?

Suivant une impulsion d’immortaliser ces peaux végétales destinées à tomber en lambeaux avec le temps. Notre travail est une tentative de reproduire — une archive matérielle, des répliques à palper — des écorces présentant des marques. Offrant un rapport autre à ces écorces lignines. Que se passe-t-il lorsqu’un arbre est considéré tel un individu à dépecer ? Dans notre travail, les écorcés sont destinés à être affichées à la manière d’une image forte, mais aussi activées par le biais de la performance. Ces pièces textiles reprennent le patronage d’un pantalon thaïlandais et deviennent des peaux à revêtir. Des artefacts hybrides qui installent un paradoxe métaphorique, une distance dans ce que nous touchons.

[Ci-dessous une brève description d’une des pièces présentée:

    Éᴄᴏʀᴄᴇ́ 1, 2021

Localisation originelle de l’arbre : 48°52’19.6″N 2°21’51.6″E

48.872111, 2.364329

Quai de Valmy, PARIS, France

Image du 08/12/20

Tricotée avec les matières suivantes : laine, polyamide, lin/viscose—fibres de récupération]

Niveau du diplôme : DSAA MODE - Majeur Mode et environnement

Site Internet : https://www.instagram.com/cw4ng/