Diaspora

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Diaspora est une typographie display inspirée par l’immigration italienne en Écosse, qui eut lieu des années 1880 aux années 1920. Une diaspora émergea à ce moment-là, et avec elle la figure de l’italo-écossais et son ensemble de traits spécifiques. Diaspora exprime la double identité propre à la communauté italo-écossaise. Cette idée a été traduite par l’addition de variantes pour les lettres A, E, M, N, T, U, et W. Afin de souligner le concept d’immigration par le dessin des lettres, les aspects typographiques iconiques de chaque pays ont été amplifiés. En effet, Diaspora est une typographie display, faisant en partie référence aux capitales romaines, avec des variantes faisant référence aux lettres gaéliques. Les lettres gaéliques ont été largement utilisées du XVIe au milieu du XVIIIe siècle en Écosse et sont encore visibles sur les vieux bâtiments et les façades de magasins de villes écossaises. Tout en ayant leurs propres caractéristiques, chacune des lettres de Diaspora a été dessinée à partir de la même structure qui permet la création d’un ensemble harmonieux. Chaque utilisateur peut alors s’approprier la typographie grâce à ses variantes. La police offre en effet la possibilité de créer un style de texte typiquement romain ou gaélique ou encore de créer un texte hybride qui voit les deux cultures coexister. 

Diaspora s’appuie sur une recherche approfondie de la typographie en Italie et en Écosse de 1880 à 1920, point culminant de l’immigration italienne en Écosse. A cette époque, un changement de style typographique peut être identifié. Les lettres, comme la population ont immigré vers de nouveaux pays, apportant avec elles de nouvelles caractéristiques. En effet, ce fut un moment très particulier pour les fonderies typographiques du monde entier, car elles ne cessaient de s’influencer mutuellement et d’absorber des caractéristiques des polices populaires, et, par conséquent, d’adopter des formes de lettres similaires. Les fonderies typographiques de l’époque, tant écossaises (comme Miller & Richard) qu’italiennes (Nebiolo et Pierallini Turchi & Co), ont publié leurs propres versions de ces polices devenues des références. Des formes typographiques similaires ont été trouvées dans toutes sortes de documents de cette période comme La Scozia, un journal pour les Italiens vivant en Écosse ou The Herald, l’un des journaux écossais les plus populaires. Ces formes ont également été trouvées dans les typographies du Recensement Gouvernemental des Italiens vivant au Royaume-Uni ou sur les vitrines des magasins de cette période. La période dans laquelle Diaspora est enracinée est également connue pour être une période où les designers voulaient créer de nouvelles formes et aller à l’encontre des styles victoriens dominants. Ils ont pu aller de l’avant et expérimenter davantage avec les formes des lettres grâce aux progrès technologiques en matière de création de caractères.

Diaspora représente le mouvement des Italiens vers l’Écosse qui ont dû s’adapter à une nouvelle culture. La culture Scot-Italienne a fusionné les deux civilisations créant une nouvelle identité. En écho à cela, Diaspora explore aussi la migration des lettres ayant créé des formes de caractères similaires en Italie et en Écosse. Les lettres de Diaspora reprennent quelques caractéristiques des typographies de l’époque, tout en traduisant l’idée d’immigration à travers leur structure. Enfin, Diaspora a été conçu pour créer un ensemble harmonieux de lettres prônant la beauté de la rencontre de différentes cultures. Les lettres classiques et gaéliques coexistent en effet gracieusement dans un texte. L’utilisation de variantes ajoute à l’identité de la police, tout comme l’arrivée des Italiens en Écosse a enrichi la société.

POURQUOI
Diaspora s’intéresse aux sujets d’immigration et d’intégration. Nous avons traité du sujet d’immigration car c’est un sujet qui nous touche beaucoup aujourd’hui, dans nos pays respectifs mais aussi en tant qu’immigrés à Glasgow. Nous nous sommes alors intéressés à l’immigration dans notre pays d’accueil et avons découvert l’immigration Italienne en Écosse. Nous avons été touchés par l’harmonie et la beauté de cette immigration, différente de ce que nous connaissons aujourd’hui où la haine envers la différence est courante. L’immigration Italienne en Écosse est en effet un bel exemple d’intégration culturelle réussie, les deux communautés ayant coexisté en adoptant les traditions de l’autre. Nous nous sommes attachés à cette histoire et avons eu envie de la raconter.

COMMENT
Diaspora a été dessiné après une importante recherche historique et typographique de la période concernée. Nous avons entrepris une recherche approfondie sur les typographies produites et utilisées à cette période en Italie et en Écosse: specimens de fonderies typographiques Écossaises et Italiennes, document officiels et tous types d’archives ont nourri notre recherche. Nous avons également réalisé des marches typographiques dans certaines villes et cimetières écossais pour nous imprégner des formes typographiques du pays. Initialement, nous ne savions pas que nous allions traduire cette histoire en une typographie, mais n’ayant jamais dessiné de lettres auparavant nous avons pensé que raconter une histoire à travers une typographie était un challenge intéressant.

Notre amour pour le dessin de caractères s’est affirmé avec la conception de Diaspora et nous avons décidé d’ouvrir notre propre fonderie typographique d’ici mi-octobre (https://goodeggstypefoundry.com) pour vendre Diaspora et nos futures réalisations.

 

https://alessandroprepisot.com

https://apollinedeluca.com

Niveau du diplôme : Master in Design in Communication Design