Pandore

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

PANDORE : images sensuelles

En considérant l’écran comme surface sensible qui prendrait en compte le corps du spectateur, j’explore une sensualité des images (vidéos, 3D et fixes) – en considérant la sensorialité dans l’image même et dans sa mise en scène – mon travail s’apparente à un terrain expérimental qui questionne le regard au travers lequel nous avons appris à désirer (notamment le corps féminin), et cherche de nouvelles formes de regards.

Confinés pour cette fin de diplôme, ils nous a tous fallu, designers en devenir, trouver des alternatives pour exposer notre travail, le rendre visible. Je me suis alors questionnée sur les paramètres qui comptaient vraiment dans mon travail et sa monstration. Sans exposition, comment rendre compte de sensations au travers d’un écran d’ordinateur ? Comment provoquer une rencontre ? Les notions d’espace sensoriel, de noir englobant, d’un non-lieu dans lequel se couper un instant de notre réalité sont alors ressorties. Cet espace numérique déjà familier s’est avéré indispensable et évident dans ces circonstances inédites, à la création de mon projet.

C’est alors en collaboration avec Guillaume Kessibi, jeune webdesigner, que nous avons créé Pandore, un site qui simulerait cet espace d’exposition rêvé, à la fois palpable et impalpable qui rendrait compte de la sensualité des images et de leur fluidité.

Pour l’anecdote, on a commencé par appeler le site Pandore entre nous, en référence au mythe et à la somme de problèmes qu’il recouvrait, et auxquels il a fallu s’adapter pour le créer, j’espère que vous y verrez aujourd’hui davantage une boite au trésor !

https://mathildematteucci.com/

Bonne visite!

Niveau du diplôme : DSAA

Site Internet : https://mathildematteucci.com/